Comment créer une application mobile ?

Comment créer une application mobile ? C’est une question sur laquelle des centaines de personnes se sont penchées. Du chef d’entreprise, au cadre, en passant par la startup, une application mobile bien construite peut être un avantage conséquent, peu importe la taille de l’entreprise.

Par où commencer ? Il existe des centaines de petits tutos sur la création d’applications Android et iOS mais elles sont souvent très minces, avec peu d’informations.

Ayant des clients confrontés à cela, nous nous sommes donné pour mission de résoudre le problème en créant un guide complet sur la création d’application mobile, qui vous permettra de comprendre, imaginer, créer et lancer votre application de A à Z. Vous allez être maître de votre projet, gagner du temps et de l’argent !
Sur vous avez des questions, n’hésitez pas à nous écrire sous cet article nous essayons de répondre à un maximum de commentaires.

1. Comment créer une application mobile ? Etape 1 : Identifier le besoin

Comme toute entreprise, vous avez besoin de réaliser votre étude du marché. Dans cette partie nous vous avons sélectionné les meilleures pratiques à réaliser afin que votre application soit réussie. Nous vous avons sélectionné les infos essentielles, et vous encourageons fortement à les appliquer.

A quelle problématique votre application mobile répond-t-elle ?

Ici, le but sera de savoir précisément pour qui vous construisez l’application. Sortez une feuille blanche, il est l’heure d’utiliser votre matière grise ! Pour chacune de ces 4 questions essayez d’écrire au minimum 5 lignes car plus vous pousserez votre réflexion, plus vous gagnerez du temps par la suite. Créer une application mobile sans surprises par la suite, en commençant par bien faire les choses au début. 

  1. Est-ce pour un client de vos clients ou pour votre entreprise ?
  2. Quels sont les besoins de votre client persona (votre utilisateur modèle) ?
  3. Comment est-ce que votre cible utilisera l’application ? Dans quelles circonstances ?
  4. Quelle sera la valeur ajoutée de votre application mobile ? Autrement dit, qu’est-ce qui vous rends unique ?

 

De quelle manière va-t-elle y répondre ? 


Maintenant que vous avez votre client phare, que vous savez à quels besoins votre application répond, il faut vous poser la question : Comment votre application mobile va-t-elle répondre à leurs besoins ?

Le Business Model Canvas

En 2011, Eric Ries publie le livre : The Lean Startup. Ce livre traite d’une approche agile que les entreprises peuvent utiliser et modifier en cours de route. Méthode adoptée par les entreprises innovantes, cette dernière a fait ses preuves. Un outil phare que Eric Ries met en avant est le Business Model Canvas.

Le Business Model Canvas va vous servir de business model, sauf qu’il est réalisable en une heure et vous permets de voir tous les acteurs de votre projet en un coup d’œil.

comment créer une application mobile ?

Voyons maintenant ensemble les 9 différentes cases que vous devez compléter :

  1. Proposition de valeur 

    Qu’est-ce que votre application smartphone va apporter à vos clients ? A quel besoin et/ou problème votre appli va répondre ? Quelle est votre valeur ajoutée ? Quels sont vos points forts par rapport à la concurrence : facteurs qualitatifs comme le caractère innovant, la rapidité de livraison ou des prix compétitifs ? Que proposez-vous pour chaque segment de clientèle visé ?

  2. Segmentation clients

    Avant de créer une application mobile, demandez-vous quel sont les segments de clientèle visés ? Exemple de segment de clientèle : les adolescents européens de 15 à 18 ans, les parents de plus de 35 ans, etc … Vous pouvez être super précis ici, pour au final créer une segmentation si travaillée que vous êtes en mesure de cibler un marché dit ‘Niche’.

  3. Canaux de distribution :

    Où votre produit/service sera-t-il vendu ? Sur internet ? Dans des magasins physiques, dans des salons professionnels ?  Les canaux de distribution peuvent être directs, tels que la vente sur internet ou indirects tels la vente à des grossistes.

  4. Relations client :

    Comment allez-vous communiquer auprès de vos clients potentiels ou actuels ? Par de la publicité sur internet, par un blog, par des actions de présentations avant-vente chez vos clients, par des campagnes de démarchage téléphonique, etc. ? Vos relations clients sont-elles personnalisées ou automatisées ?

  5. Sources de revenus :

    Les revenus peuvent être issus de ventes directes en « one shot », d’abonnements récurrents, par la location, par l’octroi d’une licence, frais de courtage, etc. Pour une application mobile, il existe plusieurs manières de faire accroître votre trésorerie, nous traiterons ça dans notre prochain guide.

  6. Ressources clé :

    Quelles sont les ressources humaines, financières et matérielles nécessaires au lancement de votre projet

  7. Partenaires clés :

    Avez-vous besoin de prestataires externes pour promouvoir votre produit/service, pour compléter votre offre de service, etc. ?

  8. Activités principales :

    Que faut-il mettre en place pour que votre modèle économique fonctionne ? Quelles sont la ou les activités clé ?

  9. Structure des coûts :

    Quels sont les différents types de coûts pour votre projet ? Coûts fixes, coûts variables, économie d’échelle.

Il s’agit ici de l’adapter à votre application mobile. Peu importe si vous voulez créer une application android ou créer une application ios. Si vous n’arrivez pas à remplir tous les champs de suite, n’ayez crainte ; arrivé à la fin de ce document vous aurez toutes les informations nécessaires pour compléter les parties manquantes de votre business model canvas.

2. Définir le type de données affichées

Une fois l’étude du marché de votre application mobile réalisée, vous pouvez passer à l’étape suivante. La majeure partie de cette section consistera à définir exactement ce qui s’affichera dans votre application. Autrement dit, les données qui y seront affichées. Selon le type de données affichées, vous pourrez choisir le contenu adapté.

Qu’afficher dans mon application mobile ? 

Posez vous les questions suivantes avant de créer une application mobile :

  • A quoi mon application va t-elle servir ?
  • Qu’est-ce qu’on a besoin d’afficher ?
  • Que retrouve-t-on dans mon application ?
  • Quelles informations votre utilisateur va retrouver, sous quel format ?

On ne vous le répétera jamais assez, le but ici est de vous immerger dans la peau de votre client pour connaître les meilleurs types d’affichage possible pour celui-ci.

Que vous créiez une application mobile android ou ios, la démarche reste la même. Plusieurs types d’affichage sont possible :

  • Réalité Virtuelle 
  • Réalité Augmentée 
  • 3D/2D
  • Photos
  • Vidéos
  • Textes

3. Définir la cible

Vous êtes à la troisième étape de votre création d’application – courage ! Dans cette partie vous allez choisir votre cible, ensuite quelle technologie utiliser pour atteindre votre cible et enfin on vous donne un 2ième outil, un cahier des charges contenant les fonctionnalités disponibles pour vos utilisateurs. Assurez-vous de bien garder en tête votre positionnement.

Les différents types de cibles (Grand Public B2C, B2B, Interne)

Le choix de votre cible aura un impact conséquent par la suite, ne négligez pas cette partie. En effet, si vous décidez de vous tourner vers l’utilisation interne plutôt que le grand public, alors vous n’aurez pas le même type de déploiement à réaliser.

Technologie ciblée (iOS ou Android)

comment créer une application mobile

Une fois votre cible établie, il s’agit ici de choisir la technologie que vous allez utiliser en fonction de vos clients. Si vous avez choisi de construire une application interne à votre entreprise, vérifiez bien quel système ils utilisent. Par exemple si l’hôpital X n’utilise que la technologie Android, cela sera contreproductif de développer votre application mobile avec la technologie iOS. Un autre exemple. Prenons le cas d’une personne dont les clients sont sur iOS et Android. Dans cette situation nous vous conseillons de développer une application multi-plateforme, en utilisation un outil de cross-platform, que nous verrons par la suite.

Le cahier des charges

Il ne vous reste qu’une dernière petite étape à franchir avant de pouvoir passer à la création de votre application – Le cahier des charges ! Souvent trop peu reconnu pour sa juste valeur, il est fondamental.

Il sert principalement à formaliser les besoins et exigences de votre projet. Dans le cas où vous démarchez une agence pour créer votre application elle servira d’outil de communication entre vous et le chef de projet.

Avantages :

→ Visibilité sur l’ensemble du projet des fonctionnalités à développer

→ Accord contractuel sur comment l’application doit être au final

→ Estimations en temps du développement de l’application facilitées

→ Permet de prendre du recul pour celui qui rédige le cahier des charges afin qu’il ai une vision claire de son projet, et potentiellement de ce qu’il a oublié/ce qui est inutile

→ Création d’une “road map” du projet


Un exemple de cahier des charges pour une application ? Cliquez ici.

4. Créer une architecture votre application mobile

Jusqu’ici nous avons vu ensemble comment avoir une vision globale de votre application pour que vous ayez toutes les cartes en main au moment de rencontrer un développeur ou une agence.

Mais nous allons vous emmener plus loin que ça, histoire que vous ayez un tour d’avance sur le développeur. En continuant votre lecture, vous saurez exactement toutes les étapes par lesquelles un développeur passera pour réaliser votre appli. Gagnez du temps et de l’argent en allant le plus loin possible dans ces étapes vous même ! 

Architecture Visuelle : Squelette de l’application sur papier 

Un mockup est un terme informatique, et même un terme de design, qui désigne une maquette d’une interface utilisateur. Cette maquette se veut volontairement simpliste pour se fier principalement sur les fonctionnalités que sur l’aspect esthétique final.”

Si vous vous demandez encore comment créer une application mobile, n’ayez crainte, cet article est loin d’être terminé. 

Pour créer une application mobile de qualité, vous devez faire en sorte que votre mockup représente le squelette de votre interface utilisateur. La plupart du temps en noir et blanc, il a pour but principal de montrer les éléments de l’interface et comment fonctionnera l’interaction entre les boutons d’action, éléments interactifs, etc.

Tout comme le cahier des charges, faire un mockup présente des avantages non négligeables :

  • Montrer l’interface à des collaborateurs ou agences
  • Améliorer facilement l’interface en déplaçant des éléments en un coup d’œil

Ici, votre but est de construire une maquette de votre application android ou ios sur papier. Créer une application mobile ne peut pas se faire sans mockup.

Pour conclure, disons que les mockups permettent d’avoir une vision globale de l’app : comment sont organisées les infos, si elles sont hiérarchisées ou pas, comment on va accéder aux infos et aux fonctionnalités (boutons, vues, …) en bref c’est l’introduction à la charte graphique (habillage des mockups).

Mockup de iTunes :

Architecture technique : matériel mise en place

Maintenant nous devons faire à peu près la même chose pour avoir conscience du matériel nécessaire au dev de l’app (serveurs, base de données…). Vous pouvez soit le faire sous forme de texte, par schéma ou encore avec des logiciels adaptés.

Structure du logiciel : Diagramme de classe

Permet d’avoir une vision globale et “propre” de l’application : quelles classes ? Dialogue avec qui ? Qui a l’info ? Types de variables… C’est presque obligatoire pour avoir une application fonctionnelle, sans bugs et facilement maintenable

Structure du serveur : Créer une architecture réseau (si nécessaire)

Quelles sont les API dispos, que renvoient elles, que prennent elle en paramètre ? Comment le serveur accède à la BDD…

5. Définir les plateformes visées (AppStore, Google Play, Déploiement interne…)

App Store

 

L’app store est, par définition, “une plateforme de téléchargement d’applications en ligne, distribuée par Apple sur les appareils mobiles fonctionnant sous iOS (iPod touch, iPhone et iPad) depuis le 11 juillet 2008, avec iPhone OS 2.0 et les ordinateurs Apple fonctionnant sous Mac OS X depuis le 6 janvier 2011.”

À propos :

  • Chaque application présente dans le App Store doit passer une review d’apple avant d’être publiée.
  • Plus de téléchargement que Google Play (depuis Juin 2006)

Google Play

Google Play est une boutique en ligne créée par Google par fusion des services Android Market, Google Movies, Google ebookstore et Google Music.

Elle regroupe une boutique d’application pour le système d’exploitation Android, une boutique de location de films et de séries télévisées, une boutique d’achat de musique, de livres, de magazines et de la gamme de smartphones et tablettes Nexus, désormais appelée Pixel”

À propos :

  • Google play offre plus de 2 millions d’applications aux utilisateurs Android.
  • En mai 2016, le service avait déjà plus de 65 milliards de téléchargements.
  • N’importe qui peut publier une application gratuite ou payante (donc les mises à jour sont plus faciles que sur l’App Store)
  • Google Play a développé un algorithme extrêmement précis pour les résultats de recherche

Déploiement interne

Fonctionnalité propre à l’Apple Store, il faut un compte Entreprise pour faire ça. Cela permet de ne pas passer par l’AppStore et donc d’éviter les reviews d’apple pour votre application mobile. Attention, ce n’est pas destiné à être diffusé au grand public sous peine de ban d’Apple. Votre application ne sera pas visible sur le store.
Nous avons choisi de vous présenter uniquement les deux plus grosses boutiques d’applications mobiles, à savoir l’Apple Store et Google Play même si il en existe d’autres (Windows Store, Amazon…).

6. Choisir un environnement de développement (natif, cross-platform…)

Choisir entre une application native ou hybride est un choix stratégique important pour des entreprises qui souhaitent mettre leurs applications sur le marché. Tous les deux ont leurs avantages et inconvénients, qui doivent être pris en compte avant d’aller plus loin.

Le natif

Une application native est une application développée avec le langage propre et spécifique au système d’exploitation visé.

Donc si vous désirez voir votre application à la fois sur le Google Play Store et l’Apple store, vous allez devoir développer deux applications distinctes. Vous le devinez, l’interface sera optimisée pour Android et iOS, mais ça implique un budget assez élevé.

Malgré le côté coût du développement, l’application installée sur le téléphone portable de vos clients sera plus performante en fonctionnalités, qualité et résolution.

  • Avantages

→ Référencement optimal sur les plateformes App Store et Google Play

→ Code optimisé

→ Meilleures interactions (animations, UI native…)

→ Bénéficie instantanément de toutes les mises à jour du système d’exploitation et des SDK

  • Inconvénients

→ Coût de développement

→ Besoin de connaissances en langage natif

Le cross-platform

Une application mobile hybride utilise un framework (socle d’application) qui mixe les fonctionnalités de l’app native et des applications webs. Ils fonctionnent avec un conteneur d’application natif dont les données sont toujours transmises en HTML5/CSS/JavaScript   depuis des serveurs distants ou package dans l’application. Attention, le développement hybride permet de mettre son application sur les deux stores Google Play et Apple Store mais peut être refusée sur les autres plateformes.

Actuellement, développer en hybride vous fera gagner du temps et de l’argent (du moins sur vos coûts de développement). Elles restent cependant moins performantes que les applications natives.

  • Avantages

→ Un seul et unique code

→ Rapidité de déploiement sur des plateformes différentes

  • Inconvénients

→ Apparence pas forcément personnalisable selon le store

→ Performance par rapport à l’application native

→ Vous devez choisir la bonne agence pour faire votre application, certaines vous promettent le ciel mais au final ce ne sont que des paroles en l’air.

Les outils pour le cross-platform

Dans cette partie nous allons vous présenter nos outils préférés pour le cross-platform. Tout d’abord ils ont toutes des fonctionnalités différentes : Cordova est plutôt pour créer des applications mobiles simples alors que Unity3D permet de créer des applications à la fois intégrant de la 3D (jeux-vidéo, serious-games…), mais également des application 2D contenant des animations complexes, de la réalité augmentée… sans oublier que Xamarin permet également de développer des applications très proches visuellement et techniquement d’application 100% natives.

⇒ Cordova (PhoneGap)

créer une application mobile

Avantages :

→ PhoneGap est livré avec un guide compréhensif et un backend robuste qui permettent d’accélérer le processus de développement  

→ Open source : en conséquence, grâce à leur licence open source vous pouvez profiter de modules et extensions gratuits

→ Flexibilité : PhoneGap tourne très bien avec JavaScript, HTML5 et CSS3 – pas besoin que les développeurs apprennent un autre langage.

→ Un niveau élevé d’uniformité peut être maintenu lorsque les applications sont développées pour plusieurs plateformes.

Inconvénients:

→ Phonegap peut rencontrer des difficultés avec les applications natives

→ Ne supporte pas toutes les fonctionnalités du téléphone

→ Permet aux développeurs de coder l’application une fois. Si vous voulez faire des modifications, des frais mensuels peuvent s’appliquer

⇒ Unity 3D

créer une application mobile

Unity3D est un moteur de jeu qui peut être facilement « détourné » pour faire autre chose que du jeu-vidéo. Il intègre énormément de fonctionnalités, comme le super de la Réalité Virtuelle, Réalité augmentée, un lecteur vidéo 4K, … c’est un outil très puissant pour développer des applications mobiles cross-platform hautement qualitatives et innovantes.

Avantages :

→ Vitesse de développement extrêmement élevée. Il facilite la création de prototypes

→ Processus d’importation rapide et facile, prend en charge la plupart des formats 3D

→ Excellent éditeur de niveau intégré avec JavaScript et C # pour les scripts

→ Multiples threads, collections, et fonctions de bibliothèque utilisent Mono comme hôte de script.

→ Plateformes de développement et de déploiement multi-plateformes pour les consoles, les ordinateurs de bureau, les navigateurs et les mobiles.

→ Une bonne et facile implémentation 3D surround / panoramique et un moteur audio.

Inconvénients :

→ Utilise plus de ressources graphiques

⇒ Xamarin

créer une application mobile

Avantages :

Xamarin est l’un des meilleurs frameworks de développement mobile multiplateforme. Il vous permet d’utiliser presque 100% des bibliothèques natives d’Android et iOS.

→ Langage : Il est facile de commencer avec une seule langue (C #) pour les trois plates-formes. (Windows Store, Google Play, Apple Store)

→ Xamarin Forms est un aspect majeur de Xamarin 3.0. C’est une API exceptionnellement simple qui permet aux ingénieurs d’assembler une IU locale pour chacune des étapes. Cela crée la base de code mutuelle, ce qui simplifie la vie des ingénieurs.

Inconvénients :

→ Si vous désirez juste déployer pour Android, utiliser le SDK d’android sera un meilleur choix.

→ Bien que Xamarin Forms offre environ 40 objets d’interface, vous n’avez pas accès à toutes les autres contrôles UI spécifiques à Android, et vous devriez écrire un code spécifique à la plateforme pour ces contrôles

→ Si vous adorez Java, il serait peu judicieux de passer par Xamarin, mieux vaut développer sur Java directement.

7. Définir une charte graphique (avec un graphiste ou en achetant un thème)

Design visuel de l’application

L’aspect graphique est un processus important dans votre création d’application mobile, tout comme l’UX (expérience de l’utilisateur). Dès les premières secondes d’utilisation, le visiteur va se faire un avis sur l’app. Il faut donc un design sympa qui donne envie de la découvrir un peu plus. Les codes changent souvent, il faut donc bien se renseigner et ne pas hésiter à s’inspirer d’autres applications sur le marché (sans copier mot pour mot 😉 ).

Charte graphique (codes couleurs…)

La charte graphique, c’est le cahier des charges de l’interface. On y retrouve tous les éléments qui vont servir à intégrer les éléments graphiques de l’application mobile.  Généralement faite par un graphiste due à l’importance de la tache, il va la plupart du temps travailler également sur l’UX (l’ergonomie).

L’UX est également importante, car c’est ce qui va être jugée par un utilisateur. Plus l’app est facile à utiliser et fluide dans les changements, plus elle va plaire.

Concrètement, à quoi ressemble une charte graphique ? 

Le résultat peut être sous forme d’image + Type d’application + code couleurs avec un guideline à respecter. Nous voyons de plus en plus de clients qui préfèrent directement des PSD (ficher photoshop).

Exemple de charte graphique :créer une application mobile

Acheter un thème ? (pack d’icônes/images)

Un graphiste peut parfois se révéler cher vis à vis de votre budget. L’autre solution pour se passer d’un graphiste est d’acheter un thème déjà ‘tout fait‘ contenant toutes les images et les codes couleurs pour intégrer à son application. Il est aussi possible d’acheter des packs d’icônes permettant de modifier l’aspect des boutons par exemple. Nous recommandons des sites comme Themeforest pour acheter votre thème, mais c’est à vous de choisir ce qui vous convient ! 

8. Développer & Intégrer 

Fait Maison ou dans une Agence ? 

Le développement et l’intégration sont deux activités distinctes mais semblables sur bien des points. Le développement d’une application est la création de celle-ci en partant de zéro. L’intégration est l’amélioration d’une application mobile existante pour qu’il fonctionne sur de nouvelles plateformes, de nouveaux serveurs… Les deux sont nécessaires pour mener à terme un projet et le propager le plus possible.

Ces tâches peuvent être effectuées en interne ou en externe, par une agence par exemple.

Un développement et une intégration en interne permet d’avoir les ressources humaines dans sa propre société. Cependant il faut recruter, faire de la gestion de projets, créer des équipes et faire en sorte de mener tout le monde vers le but final. On préférera le développement en interne pour les sociétés qui ont un besoin technique constant et qui ne peut pas rester plusieurs jours sans personne.

Au contraire, le développement et l’intégration réalisés par une agence externe à l’avantage d’avoir déjà en place l’équipe et une gestion de projets éprouvée. Les agences sont souvent expertes dans des technologies spécifiques et peuvent répondre à vos besoins plus précisément sans passer par la case “Recherche de ressources techniques”.

Cependant, pour une agence vous n’êtes pas le seul client et donc les ressources ne vous sont pas entièrement dédiées comme elles pourraient l’être avec un développement en interne. A vous de bien choisir votre agence ! 

Comment choisir la bonne agence pour créer une application mobile 

Les agences sont expertes dans des technologies et peuvent ainsi proposer leur expertise dans des domaines variés. Pour bien choisir son agence, le mieux est de voir ce que l’agence a déjà réalisé et voir si ça semble correspondre avec votre besoin. Après, rien de mieux que de parler avec eux de votre projet et ainsi voir s’ils sont aptes à répondre à votre besoin et mener votre projet vers la réussite !

9. Tester

Tests unitaires et intégration continue

Les tests unitaires sont des tests souvent automatisés qui vont tester des parties précises de votre logiciel (envoie d’un formulaire, téléchargement de données…). Les tests unitaires permettent de continuer à développer son application tout en s’assurant que toutes les fonctionnalités fonctionnent toujours comme voulu à la base.

Un test unitaire en place permet de bien assurer ses arrières et de continuer le développement de manière sereine. Si vous voulez créer une application mobile par conséquent vous devez passer par cette étape.
Les tests unitaires font partie de l’intégration continue au même titre que les tests d’intégration et diverses pratiques. L’intégration continue est un ensemble de procédés consistant à maintenir dans les flots une application en cours de développement. À chaque modification du code source de l’application, l’intégration continue lance une série de tests pour éviter la régression. Cela évite de publier des applications avec de nouvelles fonctionnalités qui ont malheureusement causées des erreurs sur d’anciennes fonctionnalités.

Early adopters (version avant lancement)

Les early adopters sont des futurs utilisateurs de l’application qui vont aider au développement du produit en l’utilisant durant les périodes de test, ce qui permet d’avoir un retour direct tout le long du développement et ainsi améliorer constamment l’application pour que le produit final corresponde aux besoins réels de vos prospects.

10. Publier sur les stores

Choisir la licence pour son application mobile (Apple Vs Google)

Pour les stores comme iTunes ou Google Play, il faut payer une licence développeur pour avoir le droit de publier. Cependant chacune présente sa particularité que nous allons voir de suite.

créer une application mobile

Apple Developper Program -> 99€

  • En tant qu’individu : Possibilité de publier sur le store en affichant votre nom + votre prénom
  • En tant qu’organisation : Possibilité de publier sur le store avec le nom de votre entreprise (nécessite une entreprise enregistrée auprès de l’état)

Apple Entreprise Program (300€ environ)

En choisissant cette option, Apple vous permet de déployer vos applications en dehors de son store. C’est super pratique si vous avez créé une application mobile réservée à une entreprise et ses salariés (en interne).

créer une application mobile

Play Store : une seule licence -> 25$

Sur Google Play, vous ne payez qu’une seule licence. Avec cette dernière vous avez la possibilité de publier avec votre nom, ou avec votre entreprise !

Préparer sa fiche sur les store (teasing sur votre appli etc…)

Encore une fois, créer une application mobile ne suffit pas. Il faut du téléchargement donc la fiche se révèle être très importante. C’est la première chose que va voir votre client potentiel. En conclusion votre rôle est de donner envie au visiteur de télécharger l’application donc mettez le paquet sur la fiche du store :

→ Captures d’écran

→ Vidéo démo

→ Description

→ Logo

Tout doit être homogène, rassurer l’utilisateur et lui donner envie de télécharger votre produit. Il ne faut pas hésiter à passer du temps sur une fiche car après tout le temps que vous avez passé à la création de votre application mobile, ça serez dommage de ne pas avoir de téléchargements ! 

Une belle fiche, c’est aussi une fiche qui peut être mis en avant par les stores, ce qui résulte par une hausse de téléchargements. 

Un exemple d’une fiche bien construite : 

créer une application mobile

11. Conclusion

Mises à jour

Créer une application et la déployer sur les divers stores ne suffit pas si vous désirez qu’elle reste performante et attrayante sur le long terme. En moyenne le premier mois, une application a un « churn » (taux de désinstallations) de 65%. Il est donc important de trouver des solutions pour augmenter votre taux de rétention.

Une application qui est mise régulièrement à jour entraîne naturellement une rétention importante : les utilisateurs reviennent sur l’application pour voir ce qui a changé. Cela donne également une image d’une application qui continue à se développer, à intégrer de nouvelles idées, mais qui corrige également ses bugs.

Une autre part importante dans les mises à jour sont de garantir la stabilité de votre application : régler les bugs, intégrer les nouveautés des systèmes d’exploitation.

Maintenant que vous avez votre application mobile toute faite passons au marketing. Nous ferons très bientôt un guide détaillé de marketing pour votre application due à l’importance de cette dernière.

Une mise à jour est aussi une bonne occasion de relancer la communication autour de votre application !  Présentez les nouvelles features, les changements importants…peut permettre de gagner de nouveaux utilisateurs. J’espère que nous avons répondu à votre question : comment créer une application mobile ? Nous vous souhaitons de la réussite dans vos projets. Over and Out – Octotek Studios

FIN

Prochain article: Comment gagner de l’argent sur une application – Monétisation ? Comment communication autour de mon application ?

Cet article serait utile pour des personnes que vous connaissez ? Partagez le avec eux 🙂

Laissez un commentaire